Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Concours supplémentaire de subventions de réseaux stratégiques en pêche de capture


Aperçu
Durée Jusqu'à cinq ans
Date limite 1erseptembre 2009 (Aucune demande préliminaire de subvention n’est requise.)
Pour faire une demande Voir ci-dessous
Formulaire de demande Formulaire 100
Formulaire 101
Formulaire 183A
Pour présenter une demande en ligne
Réseaux actifs Voir la page Réseaux actifs
Personne-ressource pour le programme Voir la page Contactez-nous

Le CRSNG offre cette année un concours supplémentaire de subventions de réseaux stratégiques (SRS-CS) afin de tenir compte des domaines jugés prioritaires dans le budget de 2008 du gouvernement du Canada.

Dans le cadre du concours supplémentaire, les demandes portant sur les priorités de l’industrie dans le domaine de la pêche de capture (voir le domaine ciblé ci-dessous) seront acceptées.

Les membres du groupe qui travaillent dans des domaines autres que les sciences naturelles et le génie peuvent participer à la proposition.

Objectif

Le Programme de subventions de réseaux stratégiques (SRS), vise à accroître la recherche et la formation dans des domaines ciblés propres à améliorer de façon appréciable l’économie, la société ou l’environnement du Canada au cours des dix prochaines années.

Résultats prévus

Les résultats prévus du programme sont les suivants :

  • l’acquisition de nouvelles connaissances ou technologies fortement susceptibles de renforcer l’assise industrielle du Canada, de générer de la richesse, de créer de l’emploi ou d’avoir une incidence sur la politique publique canadienne;
  • l’augmentation du nombre de personnes hautement qualifiées dans le domaine de la pêche de capture;
  • la participation accrue des entreprises établies au Canada ou des organismes gouvernementaux à la recherche universitaire;
  • le transfert de connaissances ou de technologie et d’expertise à des entreprises établies au Canada qui sont bien placées pour appliquer les résultats de la recherche afin de réaliser des gains économiques, ou à des organismes gouvernementaux afin de renforcer la politique publique.

Description

Les subventions de réseaux stratégiques appuient des projets de recherche multidisciplinaire de grande envergure dans des domaines ciblés qui exigent une approche de réseau et une collaboration entre les chercheurs universitaires et des organismes établis au Canada. Le candidat devrait être un chercheur établi et posséder un solide dossier en recherche concertée, en formation des étudiants et en gestion de fonds de subvention ainsi que des compétences manifestes en leadership et d’autres compétences requises pour la gestion d’un projet interdisciplinaire complexe auquel participent plusieurs établissements.

Les réseaux stratégiques, qui peuvent être créés à l’échelle locale, régionale ou nationale, ont besoin d’une aide financière du CRSNG de 500 000 $ à un million de dollars par année pendant au plus cinq ans. Ces subventions ne sont pas renouvelables.

Les propositions doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Le réseau doit aller dans le sens de l’objectif du Programme de subventions de réseaux stratégiques et viser à favoriser l’avancement des connaissances dans le domaine de la santé et de la productivité des écosystèmes aquatiques, et ce, dans le contexte de la gestion et des activités de l’industrie de la pêche de capture.
  • Les objectifs et la portée du réseau doivent être bien définis et les résultats de recherche doivent être réalisables dans un délai de cinq ans.
  • Le réseau doit mettre à contribution un minimum de cinq chercheurs universitaires admissibles au financement du CRSNG issus d’au moins trois départements, facultés ou établissements différents.
  • Des partenaires canadiens des secteurs visés (industrie ou gouvernement) doivent prendre un engagement ferme en faveur du réseau et y participer activement selon les besoins du domaine de recherche. Ces organisations doivent prendre part à toutes les étapes, depuis l’élaboration de la proposition jusqu’à la mise en valeur des résultats de la recherche au profit des Canadiens.
  • Le réseau doit améliorer la formation de personnel hautement qualifié en tirant parti d’un environnement de réseau multidisciplinaire et multisectoriel.
  • Le réseau doit mettre en place une structure de gestion appropriée pour diriger, gérer et intégrer ses activités.

Collaborations ne s’inscrivant pas dans des domaines des sciences et du génie

Le gouvernement fédéral a demandé aux organismes subventionnaires du Canada d’adopter une approche plus stratégique et d’accorder une aide accrue à la recherche multidisciplinaire menée en collaboration qui permet de traiter des questions complexes et de créer un avantage réel pour le Canada. Les organismes subventionnaires ont convenu de combiner les forces des diverses disciplines afin d’obtenir le plus grand impact possible.

Par conséquent, étant donné que la capacité de mettre en œuvre des politiques ou d’appliquer directement les résultats de la recherche peut dépendre de facteurs socioéconomiques et également de notre compréhension scientifique, le CRSNG encourage, dans la mesure du possible, les candidats à collaborer avec des spécialistes travaillant dans des domaines autres que les sciences naturelles et le génie. Les chercheurs universitaires qui ne travaillent pas dans les domaines des sciences naturelles et du génie peuvent participer à un projet qui fait l’objet d’une demande de subvention de réseau stratégique en tant que membres de groupe s’ils satisfont aux conditions d’admissibilité du CRSNG relativement au type, à la durée et à la nature du poste. Les coûts de la recherche associés à ces collaborations peuvent représenter jusqu’à 30 p. 100 des coûts du projet et doivent être indiqués dans le budget. Les dépenses liées au projet sont assujetties aux lignes directrices du CRSNG sur l’utilisation des subventions

Collaborations internationales

Afin d’accroître l’incidence de la recherche en sciences naturelles et en génie menée au Canada dans le milieu mondial de la recherche, le CRSNG encourage les candidats à faire état de collaborations internationales dans leur demande. Les politiques actuelles permettent aux chercheurs d’interagir de diverses façons avec des pairs de l’étranger afin d’améliorer le projet et d’en accroître l’incidence sur la recherche internationale. Veuillez consulter les lignes directrices du CRSNG sur l’utilisation des subventions.

Organismes partenaires

Un organisme partenaire doit :

  • être une entreprise établie au Canada qui est en mesure d’appliquer les résultats de la recherche pour générer de la richesse ou créer de l’emploi (les organismes qui ne mènent pas d’activités de R et D ou de fabrication au Canada ne sont pas admissibles), ou être un organisme gouvernemental qui est en mesure d’appliquer les résultats de la recherche pour renforcer la politique publique;
  • participer à toutes les étapes du projet de recherche, c’est-à-dire qu’il doit contribuer à l’élaboration de la proposition et, à mesure que le projet progresse, collaborer régulièrement avec les chercheurs universitaires, les étudiants et les autres membres du personnel de recherche et fournir son apport au projet;
  • valider les résultats de la recherche ou donner une orientation en ce qui a trait à l’exploitation des résultats.

Le réseau peut miser également sur la participation, entre autres, d’organismes non gouvernementaux, de laboratoires de recherche publics, d’établissements de recherche étrangers, de sociétés d’investissement en capital de risque, de sites de mise en œuvre ou de clients éventuels, mais ceux-ci ne peuvent être reconnus comme organismes partenaires.

Comme l’interaction entre le personnel des établissements d’enseignement et les autres secteurs contribue au partage des connaissances et au perfectionnement de personnel hautement qualifié, le CRSNG encourage le détachement de personnel, les nominations conjointes, la cosupervision d’étudiants, les stages, les visites réciproques de laboratoires et les ateliers conjoints. (Pour obtenir de plus amples renseignements sur le sujet, consultez les Politiques et lignes directrices sur l'évaluation des contributions à la recherche et à la formation.)

Domaine ciblé

Dans le cadre du concours supplémentaire de 2009, on acceptera seulement les demandes qui visent à favoriser l’avancement des connaissances dans le domaine de la santé et de la productivité des écosystèmes aquatiques, et ce, dans le contexte de la gestion et des activités de l’industrie de la pêche de capture.

Contexte et but

Le principal thème de recherche du réseau portera sur les répercussions de la pêche et de l’activité humaine sur la santé et la productivité des écosystèmes aquatiques. Les travaux de recherche qui seront réalisés, bien qu’ils seront axés sur les sciences naturelles, intégreront le génie, la gestion et les sciences humaines, étant donné qu’une approche interdisciplinaire est requise pour éclairer la prise de décisions de gestion en matière de durabilité de la pêche de capture.

Un des buts principaux du réseau consistera à établir une approche faisant appel à la participation du milieu universitaire dans le domaine de la recherche appliquée en vue d’appuyer les priorités de l’industrie de la pêche de capture. Le réseau puisera donc dans la vaste expérience, les connaissances spécialisées, les données et la technologie de l’industrie de la pêche, des chercheurs et des gestionnaires œuvrant au gouvernement, ainsi que des chercheurs universitaires dans le domaine de la pêche afin d’établir des partenariats entre ces groupes et de mettre en valeur leur potentiel en vue de renforcer la capacité de recherche du secteur de la pêche de capture à l’échelle nationale. Le réseau visera à accroître la recherche et la formation et à fournir des données, à générer des connaissances et à mettre au point des technologies afin d’aider l’industrie de la pêche de capture à s’adapter au changement. Les connaissances générées par le réseau et les outils qu’il aura mis au point auront une incidence majeure sur la durabilité et la compétitivité de l’industrie de la pêche de capture du Canada et procureront des avantages environnementaux et socioéconomiques aux Canadiens.

Le réseau visera :

  • à accroître les connaissances sur les répercussions de l’activité humaine sur les habitats et les écosystèmes aquatiques vulnérables en vue d’atténuer ces répercussions en menant des activités de pêche durables et en améliorant la prise de décisions de gestion;
  • à combler les lacunes sur le plan des connaissances des écosystèmes aquatiques et à évaluer l’efficacité des stratégies de gestion sur la durabilité de la pêche de capture.

Présentation et examen des demandes détaillées

Le CRSNG doit recevoir les demandes détaillées avant la date limite.

La demande détaillée comprend les documents suivants :

  • un exemplaire du formulaire 101, Demande de subvention;
  • un exemplaire du formulaire 100, Formulaire de renseignements personnels, pour chaque candidat et membre du groupe;
  • un exemplaire du formulaire 183A, Renseignements requis des organismes participant aux programmes de partenariats de recherche, et une lettre d’appui de chaque organisme partenaire. (Pour obtenir plus de renseignements, consultez la rubrique Comment remplir le formulaire 183A.)

Vous pouvez aussi vous reporter aux instructions pour présenter une demande de subvention de réseau stratégique.

Examen des demandes détaillées

Des examinateurs de l’extérieur, un comité de visite et le Comité de sélection de l’industrie de la pêche évaluent chaque proposition de réseau stratégique. Le comité de sélection examine les commentaires des examinateurs de l’extérieur et le rapport du comité de visite pour formuler des recommandations au CRSNG concernant le financement. Les décisions relatives aux subventions de réseaux stratégiques seront prises dans les six mois suivant la réception des propositions détaillées.

Critères de sélection

Les critères de sélection suivants serviront à évaluer les propositions d’établissement d’un réseau stratégique :

  • Mérite de la proposition de recherche
    • Originalité de la recherche – La recherche doit permettre de générer de nouvelles connaissances ou de mettre en application de manière novatrice des connaissances existantes.
    • Qualité de la recherche – La recherche doit reposer sur une base scientifique solide et être réalisable sur le plan technique. Elle doit viser à favoriser l’avancement des connaissances dans le domaine de la santé et de la productivité des écosystèmes aquatiques, et ce, dans le contexte de la gestion et des activités de l’industrie de la pêche de capture.
    • Plan de travail du réseau – Le candidat doit présenter un plan de travail clair et cohérent démontrant que le réseau devrait fort probablement permettre d’atteindre les objectifs visés dans un délai de cinq ans.
    • Qualité en recherche des candidats – L’équipe de recherche doit posséder toute l’expertise voulue pour atteindre de façon compétente les objectifs définis et mener à bien la recherche. Il faut indiquer clairement la contribution de chacun à la recherche.
  • Nécessité d’une approche en réseau – La proposition doit montrer qu’une approche en réseau s’impose pour mener à bien la recherche et atteindre les objectifs.
  • Interactions et partenariats
    • Interactions avec les organismes partenaires – Les organismes partenaires doivent être en mesure de tirer parti des résultats de la recherche et participer activement à toutes les étapes du réseau.
    • Interactions entre les participants – Le réseau doit présenter un plan d’action pour assurer l’efficacité des interactions et de l’échange d’information entre tous les participants.
    • Transfert des connaissances ou de technologie – Le réseau doit se doter d’une stratégie pour le transfert des connaissances ou de technologie à tous les intervenants et au grand public s’il y a lieu.
  • Formation (Consultez les Politiques et lignes directrices sur l'évaluation des contributions à la recherche et à la formation)
    • Possibilités de formation – Le réseau doit permettre à des étudiants et à d’autres personnes hautement qualifiées d’acquérir des compétences répondant aux besoins des organismes canadiens. Le candidat doit présenter un plan de formation favorisant l’interaction des stagiaires avec les autres participants au réseau issus de tous les secteurs pour encourager la collaboration et la formation interdisciplinaire.
    • Organismes partenaires – Le réseau doit inciter les organismes partenaires à jouer un rôle actif dans la formation de personnel hautement qualifié, par exemple, en offrant des stages, en participant à la cosupervision d’étudiants et en organisant des visites de leurs laboratoires mutuels ainsi que des ateliers conjoints.
  • Gestion et budget
    • Gestion – Le candidat doit posséder des compétences manifestes en leadership et d’autres compétences requises pour la gestion d’un projet interdisciplinaire complexe auquel participent plusieurs établissements. Le réseau doit mettre en place une structure de gestion appropriée pour diriger, gérer et intégrer ses activités (un conseil d’administration, un comité consultatif scientifique et un directeur administratif du réseau). L’établissement d’accueil, le candidat, les membres du groupe et les organismes partenaires doivent être déterminés à gérer le réseau de façon efficace.
    • Budget – Le budget doit être justifié par rapport à la recherche proposée et aux coûts administratifs. On déterminera si le budget global est approprié, notamment les contributions en nature et en espèces s’il y a lieu.
  • Avantages pour le Canada et les organismes partenaires
    • Avantages – La demande doit indiquer en quoi les organismes partenaires profiteront des travaux et démontrer que le Canada bénéficiera des résultats de la recherche dans un délai de dix ans.
    • Archivage des données de recherche – Pour encourager le partage et la diffusion des données de recherche et leur utilisation par d’autres dans un délai raisonnable, on doit conclure dès le début des activités du réseau une entente établissant la responsabilité en matière de mise à jour et de conservation de grands ensembles de données.

Rapports

À mi-parcours, les titulaires d’une subvention doivent présenter au CRSNG un rapport d’étape, qui sera soumis à l’examen des membres du comité de visite initial et du Comité de sélection de l’industrie de la pêche. Pour assurer le maintien du financement, le réseau doit avoir accompli des progrès satisfaisants. Les organismes partenaires doivent confirmer chaque année leur engagement envers le réseau.

Trois mois après la fin de la période de financement, les titulaires d’une subvention doivent présenter un rapport final faisant état des réalisations du réseau par rapport aux objectifs visés. Chaque organisme partenaire sera invité à évaluer le réseau. Les titulaires seront mis au fait des exigences relatives à ces rapports au moment opportun.

Les gens. La découverte. L'innovation.