Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Appel de propositions pour les subventions Frontières de la découverte :
Biodiversité et adaptation des biosystèmes

Aperçu
Valeur Au plus un million de dollars par année pendant quatre ans
Dates limites 17 avril 2017 : lettres d’intention
1er juin 2017 : invitations à présenter une demande
25 aout 2017 : présentation des demandes (le cas échéant)
Présentation des demandes Voir ci‑dessous
Pour en savoir plus Voir ci‑dessous

Objectifs

Les subventions Frontières de la découverte (FD) sont des initiatives qui cernent et tirent parti des nouvelles occasions qui s’offrent au Canada de mettre à profit sa capacité de jouer un rôle de chef de file à l’échelle internationale dans des domaines clés de la recherche et de l’innovation. Les initiatives Frontières de la découverte ciblent des priorités nationales et des défis mondiaux en matière de recherche en appuyant quelques projets de recherche transformatrice et intégratrice. Ces projets novateurs de grande envergure auront une incidence appréciable grâce à un financement ponctuel pour une période définie visant à relever des défis et à saisir des possibilités de leadership dans des domaines d’importance nationale.

Description

Les subventions FD appuient un nombre restreint de grands projets, activités ou occasions d’envergure internationale qui sont hautement prioritaires dans le contexte de la recherche de pointe au Canada. Ces projets, activités ou occasions seront menés par des équipes de chercheurs canadiens de calibre mondial provenant de plusieurs établissements qui génèreront des retombées considérables au profit du Canada.

Les subventions FD permettent de réunir de façon novatrice des groupes de chercheurs qui s’attaqueront à un défi de recherche important. Ces groupes incorporeront des idées nouvelles et émergentes et conjugueront leur expertise complémentaire pour mener des projets de recherche transformateurs qui entraineront un changement de paradigme.

Le quatrième appel de propositions porte sur le domaine de la biodiversité et de l’adaptation des biosystèmes.

Par le changement climatique, la déforestation, l’acidification des océans et la surpêche, les humains sont en train de changer les habitats mondiaux plus rapidement que jamais. À l’échelle mondiale, plus d’une espèce sur cinq de vertébrés, d’invertébrés et de plantes risque de disparaitre (en danger critique d’extinction, en voie de disparition ou menacée). De plus, les estimations récentes indiquent que le changement climatique joue un rôle grandissant dans cette menace. Pour concevoir des stratégies de conservation et d’atténuation réalistes et viables en matière de biodiversité et relever ce défi mondial, il est essentiel d’avoir une compréhension approfondie des milieux naturels et aménagés – des gènes aux écosystèmes – et de la façon dont ils réagissent ou s’adaptent à des conditions complexes changeantes. De plus, les connaissances sur l’écologie et l’évolution peuvent être utilisées pour favoriser l’adaptation quand elle est nécessaire (pour améliorer la productivité de l’agriculture, de la foresterie, de l’aquaculture, des pêches) et pour la limiter lorsqu’elle est indésirable (pour prévenir de nouvelles maladies et la résistance aux pesticides ou aux médicaments).

La subvention FD permettra de s’attaquer au problème de la disparition continue et alarmante des espèces sur la Terre en finançant un programme de recherche « transdisciplinaire » qui amènera un changement de paradigme, créera des domaines ou favorisera l’intégration novatrice de domaines existants, prévoira une collaboration internationale et accélèrera la création d’une expertise et d’une capacité.

Les projets financés dans le cadre du présent appel de propositions englobent une gamme de disciplines, notamment les suivantes : l’évolution, le changement climatique, la productivité des systèmes aménagés, la dynamique de la population, la conservation, les espèces envahissantes, la disparition, l’adaptation et la diversité de la vie. Ils réuniront divers chercheurs qui réaliseront des travaux de recherche transformateurs et intégrateurs qui auront des retombées internationales. Pour ce faire, ils effectueront des études, des évaluations et des expériences complètes et élaboreront des modèles afin de documenter la crise mondiale de perte de biodiversité, de proposer des solutions pour gérer cette crise et de générer de nouvelles connaissances sur la nature de l’adaptation. Ils auront également l’occasion d’améliorer les méthodes qui permettent de comprendre et de faciliter l’adaptation, la conservation et la santé des écosystèmes.

Compte tenu de la nature de la recherche qui sera financée à l’issue de cet appel de propositions et étant donné que la capacité de mettre en œuvre des politiques ou d’appliquer directement les résultats de la recherche peut dépendre de facteurs socioéconomiques ainsi que de notre compréhension scientifique, les propositions peuvent être fondées sur la collaboration et l’intégration dans plusieurs disciplines. Les propositions peuvent porter sur des aspects de la recherche en sciences sociales ou humaines, à la condition que la recherche proposée soit axée principalement sur les sciences naturelles et le génie. Les couts de la recherche associés à ces collaborations peuvent représenter jusqu’à 30 % des couts du projet et doivent être indiqués dans le budget du projet. Les dépenses liées au projet sont assujetties aux lignes directrices du CRSNG sur l’utilisation des subventions.

Les résultats attendus de cette initiative de recherche concertée redéfiniront la science de la biodiversité et devraient apporter les avantages suivants :

  • un solide objectif basé sur des faits pour l’élaboration de nouveaux modèles ou le peaufinement des modèles existants, afin d’acquérir une meilleure connaissance des écosystèmes et de la biodiversité qu’ils appuient, ainsi que des processus d’adaptation;
  • la création et l’utilisation de technologies, de stratégies ou de méthodes qui font progresser la modélisation et l’expérimentation, réduisent les pressions sur les systèmes naturels et proposent des solutions pour les menaces qui pèsent actuellement sur la biodiversité;
  • l’amélioration des prévisions sur l’évolution future et donc la formulation d’orientations plus précises pour la mise en œuvre des mesures d’atténuation;
  • la diffusion des données, des résultats et des percées à une plus vaste communauté, notamment le domaine public, à des fins d’information et d’intervention.

Les méthodes adoptées doivent mettre l’accent sur des idées, des perspectives et des solutions nouvelles et une réflexion interdisciplinaire qui sont susceptibles de donner lieu à des retombées à long terme. L’établissement de liens internationaux est obligatoire.

Admissibilité

Mis à part les critères d’admissibilité généraux qui figurent dans la description des subventions FD, il n’existe aucun critère d’admissibilité supplémentaire pour les candidats au présent appel de propositions.

Équité entre les sexes et diversité

Les projets financés dans le cadre du présent appel de propositions visent à encourager des approches pour accroitre l’intégration et l’avancement des femmes et d’autres groupes sous‑représentés dans le domaine des sciences naturelles et du génie, et ce, en vue de favoriser l’excellence dans la recherche et la formation. La diversité et l’accroissement de l’équité entre les sexes sont des éléments qui doivent être pris en compte au moment d’établir les groupes de cocandidats, de collaborateurs et de stagiaires.

Les candidats doivent présenter les mesures qu’ils mettront en œuvre pour favoriser l’équité entre les sexes dans le cadre de la structure proposée de l’équipe de recherche et de ses activités. Par exemple, les candidats pourraient mettre en œuvre les stratégies suivantes :

  • accroitre l’équité entre les sexes dans la composition de l’équipe de recherche ou du groupe de stagiaires;
  • faire en sorte que l’encadrement fourni soit équitable pour tous les stagiaires;
  • mettre en œuvre des initiatives visant à assurer un milieu de travail et de recherche équitable et inclusif;
  • organiser des activités de réseautage et de formation en leadership dans le cadre du projet qui mettent en valeur l’équité entre les sexes.

Avant l’étape de la demande, le CRSNG vous donnera plus de renseignements sur la manière d’intégrer des mesures d’équité entre les sexes à la demande et la manière dont cet aspect sera évalué.

Présentation des demandes

Lettre d’intention

Les candidats doivent d’abord présenter une lettre d’intention comportant une page couverture, une proposition de recherche (cinq pages au plus) et des renseignements biographiques sur les membres de l’équipe (deux pages au plus). Tous les documents doivent être conformes aux normes relatives à la présentation de demandes en ligne et aux pièces jointes du CRSNG.

La page couverture doit contenir :

  • le titre du projet;
  • une liste d’au plus dix mots‑clés;
  • un budget approximatif en fonction de l’année du projet;
  • le nom, l’affiliation, le numéro de téléphone et l’adresse de courriel du candidat;
  • la liste des cocandidats, qui renferme leur affiliation et leur adresse de courriel.

La proposition de recherche devrait comprendre les renseignements suivants :

  • une description des principaux défis et activités de recherche;
  • une analyse de la participation prévue des collaborateurs, comme des chercheurs étrangers et des scientifiques du gouvernement, et de leur rôle;
  • une analyse des résultats et des avantages prévus;
  • une description des plans de formation de personnel hautement qualifié (PHQ);
  • un sommaire général des principaux postes budgétaires et leur justification.

Les renseignements biographiques doivent comprendre de courtes biographies du candidat et des cocandidats et en une description de leurs domaines d’expertise.

La lettre d’intention doit être enregistrée en un seul document PDF et téléchargée dans le portail sécurisé du CRSNG avant la date limite.

Il est à noter que les renseignements concernant les propositions retenues à l’étape de la lettre d’intention seront affichés dans le site Web du CRSNG.

Examen des lettres d’intention et critères de sélection

Un comité international évaluera les lettres d’intention. À cette étape, le processus d’évaluation est axé sur le mérite des propositions et vise à sélectionner celles qui cadrent le mieux avec les objectifs du programme et les critères de sélection. Ces critères sont les suivants.

Mérite de la proposition de recherche

  • le caractère novateur du projet proposé;
  • la possibilité que celui‑ci soit transformateur et qu’il ait des retombées importantes à l’échelle internationale;
  • la possibilité de créer de nouveaux domaines de recherche;
  • la possibilité de poursuivre ou de compléter des travaux réalisés dans le domaine à l’échelle nationale et internationale;
  • la pertinence des méthodes et des approches compte tenu des objectifs de recherche;
  • la faisabilité de la recherche compte tenu des ressources prévues et de l'échéance;
  • le degré d’harmonisation entre les disciplines et avec les collaborateurs étrangers;
  • les résultats et les avantages prévus pour l’ensemble du milieu;
  • la façon dont la diversité et l’accroissement de l’équité entre les sexes seront pris en compte dans le projet.

Excellence des candidats et complémentarité de leur expertise

Possibilité d’offrir au PHQ une formation à valeur ajoutée

Demandes

Contenu

Les candidats invités à présenter une demande recevront des instructions détaillées sur la façon de le faire.

Évaluation des demandes et critères de sélection

Les demandes seront évaluées dans le cadre d’un processus d’évaluation par les pairs rigoureux et indépendant qui sera réalisé par un comité multidisciplinaire international. Ce comité évaluera l’admissibilité des demandes, le mérite des travaux de recherche proposés et les avantages éventuels qu’en tirera le milieu de la recherche, tout en vérifiant que des pratiques financières et administratives saines sont en place. Pour recevoir des fonds, les candidats doivent faire preuve d’excellence, selon les normes internationales les plus élevées, en ce qui a trait aux critères de sélection.

Les demandes seront évaluées en fonction des critères suivants. Il est à noter que la description qui suit chacun de ces critères n’est pas exhaustive.

Mérite de la proposition de recherche

Contexte et originalité de la recherche

  • Dans quelle mesure la recherche proposée devance‑t‑elle, prolonge‑t‑elle ou complète‑t‑elle la recherche réalisée dans ce domaine à l’échelle nationale et internationale?
  • Dans quelle mesure la recherche proposée témoigne‑t‑elle d’une pensée créatrice et originale?
  • Dans quelle mesure la recherche proposée aura‑t‑elle une incidence au‑delà du domaine de la recherche en biodiversité?

Plans de recherche et milieu de recherche

  • Dans quelle mesure les méthodes et les approches (y compris la manipulation des données et des ressources) sont‑elles pertinentes pour les objectifs de recherche?
  • Dans quelle mesure la recherche est‑elle réalisable compte tenu des ressources et des échéances prévues?
  • Dans quelle mesure les installations et le matériel disponibles conviennent‑ils?

Livrables

  • Dans quelle mesure les candidats ont‑ils cerné des résultats attendus pertinents pour ce qui est des applications possibles de ceux‑ci, à long terme, pour le milieu de la recherche?

Avantages prévus et stratégie pour obtenir les avantages

  • Quelle est l’importance des avantages prévus dans la proposition?
  • Dans quelle mesure le plan prévu pour accéder aux outils et aux méthodes élaborées et pour les diffuser est‑il pertinent?
  • Quelle est la qualité du plan qui décrit comment les résultats attendus de la recherche seront transférés, diffusés, utilisés ou appliqués pour apporter des avantages?
  • Quelle est la qualité du plan en ce qui concerne la maintenance et la conservation des données?
  • Dans quelle mesure est‑il possible que les travaux aient une incidence sur le milieu ou que les livrables soient adoptés par le milieu, indépendamment du type du plan de diffusion proposé?
  • Dans quelle mesure les utilisateurs finaux qui participent au projet et la stratégie favoriseront‑ils l’obtention des avantages?

Plans de gestion et expertise

  • Dans quelle mesure le plan de gestion traite‑t‑il de la gouvernance du projet, des responsabilités du personnel et des processus décisionnels sur l’orientation de la recherche et la stratégie pour obtenir les avantages?
  • Dans quelle mesure le plan de gestion est‑il convaincant en ce qui a trait à la coordination des partenariats actuels et futurs?
  • Dans quelle mesure l’échéancier du projet est‑il réaliste?
  • Dans quelle mesure les chefs de projet ont‑ils une expérience de la gestion de projets faisant appel à des équipes multidisciplinaires et comportant des travaux de recherche?

Budget et contrôle des dépenses

  • Dans quelle mesure le budget proposé est‑il raisonnable sur le plan de l’effort et des résultats attendus?
  • Dans quelle mesure la proposition garantit‑elle que les dépenses faites dans le cadre d’un projet appuyé seront étroitement et strictement surveillées?

Excellence des candidats et complémentarité de leur expertise

  • L’excellence et le calibre de l’équipe de recherche du projet proposé.
  • Dans quelle mesure l’expertise de l’équipe de recherche est‑elle pertinente pour l’atteinte des objectifs de recherche?
  • Dans quelle mesure le projet permettra‑t‑il de réunir l’expertise de disciplines complémentaires?
  • Le degré de participation et d’intégration de chercheurs du gouvernement canadien.
  • La participation et l’intégration d’autres partenaires ou chercheurs étrangers.

Possibilité d’offrir au PHQ une formation à valeur ajoutée

  • Quelle est la possibilité que l’initiative favorise l’excellence en matière de formation de PHQ?
  • Quelles sont les occasions éventuelles de formation améliorée (y compris l’expérience internationale) pour les étudiants aux cycles supérieurs, les stagiaires postdoctoraux et les étudiants de premier cycle ainsi que les autres membres du personnel affectés à la recherche, tels que les adjoints de recherche et les techniciens de recherche?
  • Dans quelle mesure les plans visant à assurer que, grâce au recrutement ou à la formation, un nombre adéquat de PHQ – tant du personnel de soutien (p. ex. des techniciens) que des stagiaires (p. ex. des stagiaires postdoctoraux) – sont-ils disponibles pour répondre aux besoins de la recherche proposée?

Utilisation des fonds

Veuillez consulter la page Utilisation des subventions du Guide d’administration financière des trois organismes pour obtenir des renseignements sur les dépenses admissibles.

Rapports

Les titulaires d’une subvention FD devront présenter des rapports régulièrement. Chaque année, un comité d’évaluation scientifique évaluera la progression des travaux sur le plan scientifique et donnera de l’information sur l’état d’avancement du projet en fonction des échéances proposées. Ce comité pourra aussi donner des conseils à l’équipe du projet s’il pense que des modifications sont nécessaires pour ce qui est des étapes ou de l’orientation de celui‑ci. Le CRSNG utilisera le rapport de ce comité pour déterminer s’il poursuivra, réduira ou cessera le financement du projet. En outre, les rapports financiers feront l’objet d’un examen chaque année.

Les renseignements particuliers concernant le format, l’horaire de présentation et les autres renseignements à fournir seront donnés au moment de l’octroi de la subvention.

Personne‑ressource

Frontières de la découverte
350, rue Albert
Ottawa (Ontario)  K1A 1H5
CANADA
Courriel : FRONTIERS@nserc-crsng.gc.ca
Tél. : 613‑947‑5636

Les gens. La découverte. L'innovation.