Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Guitares optiques : son et lumière - Hans-Peter Loock

Résumé

Titre de la vidéo

Guitares optiques : son et lumière - Hans-Peter Loock

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:51

Date de diffusion

le 20 octobre 2011

Description

Explorez la manière dont Hans-Peter Loock, chercheur de la Queen’s University appuyé par le CRSNG, se sert de fibres optiques pour redécouvrir la guitare.


Transcription
Dr. Hans Peter Loock :

Si je travaille en science, ce n'est pas parce que ma famille faisait partie du milieu scientifique – mon père était banquier; bien entendu, il est maintenant à la retraite – mais j'ai eu de très bons professeurs à l'école et j'adorais la physique et la chimie. J'étais indécis pendant un certain temps. J'hésitais entre la physique et la chimie, mais j'ai eu un brillant professeur de chimie au secondaire et je me suis inscrit en chimie et en génie. J'ai donc obtenu un diplôme en chimie avec un peu de génie dans tout cela. Je suis donc à la fois chimiste et ingénieur.

Ce que vous voyez aujourd'hui, c'est un capteur à fibre optique que nous avons développé. C'est un capteur à fibre optique pour détecter les contraintes et les vibrations. Nous l'utilisons pour capter les vibrations de la caisse d'une guitare. Alors, le capteur de guitare à fibre optique, par exemple, ce n'est pas seulement un capteur pour une guitare, c'est aussi un très bon capteur de vibrations en tant que tel. On peut donc le placer sur l'aile d'un avion; on peut le placer sur une pale de moulin à vent, c'est-à-dire d'éolienne; on peut le placer sur des machines; on peut mesurer la contrainte dans les moteurs, dans les autos, n'importe où. Il y a donc une foule d'applications à part les instruments de musique.

Les autres capteurs sont utilisés pour détecter la qualité de l'eau potable, la contamination environnementale. L'une des choses que nous avons besoin de savoir, c'est que nos capteurs enregistrent seulement les vibrations qui nous intéressent, et doivent par conséquent être exempts de bruit de fond. Ils ne sont pas censés capter le bruit électronique ou le bruit optique parce que l'intensité de notre laser change et ainsi de suite.

Eh bien, la meilleure façon de savoir ce qui en est, c'est à vrai dire d'écouter le signal de vibration qui est émis. Donc, on branche le capteur dans un microphone — dans un casque d'écoute, et on écoute simplement le capteur. En plaçant le capteur sur une guitare, on devrait entendre un son de guitare vraiment pur. Et seulement lorsque le capteur est assez bon pour la haute fidélité, on sait qu'il est vraiment exempt de bruit de fond. S'il est assez bon pour une guitare, il est assez bon pour n'importe quoi d'autre.

Avec le capteur de guitare, une chose que j'ai toujours voulu essayer, c'est de m'en servir comme capteur chimique pour enregistrer la réponse photoacoustique des produits chimiques. Donc, on balaie un produit chimique ou une solution au moyen d'un laser. Il produit un son et on peut capter ce son au moyen d'un câble optique.

Je suis particulièrement content de pouvoir faire à peu près ce que j'aime. D'accord? Je peux donc penser à une expérience. J'ai un peu d'argent, je peux seulement explorer des choses. Et la plupart du temps, ça ne fonctionne pas. Mais ça fonctionne parfois et dans ce cas on a fait une découverte. Et je pense que c'est de cette façon que l'on réalise des progrès. En fait, le CRSNG excelle sur ce plan parce que son Programme de subventions à la découverte me permet de mener des recherches sans suivre des jalons établis d'avance, de faire des travaux simplement dictés par la curiosité.

Cette vidéo vous a-t-elle été utile?

Très utile

Peu utile

Inutile

Sans opinion

Commentaires :