Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Le CRSNG présente 2 minutes avec
Mark MacLachlan
Département de Chimie, The University of British Columbia


Résumé

Titre de la vidéo

2 minutes avec Mark MacLachlan

Auteur

Division des communications du CRSNG

Durée

2:19

Date de diffusion

le 4 juin 2012

Description

Le rythme frénétique de l'économie mondiale et la demande de technologies innovatrices ont fait croître la demande de matériaux plus solides, plus légers et plus souples ou de matériaux qui ont des propriétés uniques. Peu de chercheurs qui travaillent dans ce domaine ont un esprit plus imaginatif et innovateur que Mark MacLachlan de la University of British Columbia, dont les percées en recherche ont mené à la production de matériaux véritablement originaux.

M. MacLachlan explore les possibilités d'invention dans le domaine de la chimie supramoléculaire, une discipline basée sur le fait que des molécules ayant des formes et des propriétés spécifiques vont s'auto-assembler pour former de nouveaux matériaux. Ses réalisations lui ont valu une Bourse commémorative E.W.R. Steacie de 2012 du CRSNG.

2 minutes avec Mark MacLachlan


Transcription
Mark MacLachlan

Nos travaux portent sur les matériaux supramoléculaires. Nous utilisons de simples éléments de base – des molécules et des ions – et essayons de les assembler pour créer de nouveaux matériaux utiles.

Je pense que la plus importante découverte que nous ayons faite concerne l'utilisation de la cellulose, pour l'instant, la cellulose cristalline, comme modèle pour la construction de nouveaux matériaux. Il y a quelques années, nous avons été contactés par FP Innovations, un organisme sans but lucratif, qui essaie de mettre au point de nouveaux matériaux à partir de ressources forestières. Et l'un des matériaux que l'organisme a conçus s'appelle la cellulose nanocristalline. On obtient ce matériau simplement à partir de la pâte et du papier. Donc, en traitant la pâte et le papier dans les bonnes conditions, on peut isoler  les petits nanocrystaux de cellulose. Ceux-ci ont une propriété unique – ils s'organisent de façon à former un assemblage hélicoïdal dans l'eau. Et nous utilisons cela comme modèle pour construire de nouveaux matériaux à l'état solide.

Nous avons découvert qu'en utilisant la cellulose nanocristalline et en la combinant à un verre précurseur, nous pouvions transférer cette structure, la structure hélicoïdale de la cellulose, pour former un verre poreux. Et cela nous a permis de fabriquer des types de verre vraiment uniques dont les structures imitent les écailles iridescentes des coléoptères. Et cette structure unique confère des propriétés photoniques à ces matériaux. Ils réfléchissent des longueurs d'onde spécifiques de la lumière que l'on peut régler pour les faire varier de l'infrarouge aux rayons ultraviolets.

L'une des applications que nous examinons est le revêtement des fenêtres des immeubles avec ces matériaux pour réduire la quantité de chaleur produite à l'intérieur des immeubles et, au bout du compte, réduire la climatisation nécessaire pour garder des locaux frais.

J'ai compté sur de solides partenariats avec diverses entreprises établies à Vancouver et ailleurs au Canada, qui ont bénéficié de subventions de projets stratégiques et de subventions de recherche et développement coopérative du CRSNG. Le financement du CRSNG a été essentiel à notre programme de recherche. Il a appuyé non seulement des étudiants mais aussi nos travaux de recherche fondamentale, et il nous a permis d'établir de nouvelles interactions avec l'industrie dont nous avons grandement bénéficié.

Cette vidéo vous a-t-elle été utile?

Très utile

Peu utile

Inutile

Sans opinion

Commentaires :

Les gens. La découverte. L'innovation.