Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

RÉS'EAU-WaterNet

Défi

L'eau potable contaminée pose une menace majeure à la santé des habitants de petites collectivités, de collectivités rurales et des Premières nations au Canada. Ce problème a été mis au premier plan des sciences et de la politique au Canada à la suite des crises dramatiques d'eau potable à Walkerton, en Ontario, à North Battleford, en Saskatchewan, et à la réserve de Kashechewan, dans le Nord de l'Ontario.

De nombreux cas de contamination de l'eau dans ces collectivités passent largement inaperçus, mais ils ne sont que trop fréquents : des avis d'ébullition de l'eau sont émis tous les ans dans près de 100 collectivités des Premières nations partout au Canada. Bien que le Canada ait un niveau de vie élevé et une solide feuille de route en matière d'avancées technologiques, les autorités en matière de santé au Canada et aux États-Unis estiment que l'eau potable insalubre cause de nombreuses maladies et entraîne de nombreux décès chaque année.

Les petites collectivités, les collectivités rurales et les collectivités des Premières nations se différencient des grands centres urbains par les nombreux problèmes auxquels elles font face dans l'approvisionnement en eau potable de qualité, le moindre n'étant pas celui du manque perpétuel de ressources financières pour les investissements dans l'infrastructure, ainsi que celui de l'accès limité à des travailleurs qualifiés, à de l'information technique adéquate et aux technologies appropriées. Pour amplifier le problème, les sources d'eau dans de nombreuses petites collectivités, collectivités rurales et collectivités des Premières nations présentent de fortes variations saisonnières et géographiques, ce qui oblige à élaborer des solutions multiples afin d'effectuer une désinfection convenable. Cela a pour effet d'accentuer les lacunes en matière de financement et de technologie auxquelles se heurtent ces collectivités.

Structure du réseau

Le RES'EAU-WaterNET est le premier et l'unique organisme canadien voué exclusivement à la mise au point de technologies novatrices et sûres pour assurer un approvisionnement en eau potable aux petites collectivités rurales. Ce réseau de recherche innovateur et multidisciplinaire compte dans ses rangs des ingénieurs en technologie de l'eau, des chimistes, des économistes, des spécialistes de la politique scientifique, des partenaires industriels et des intervenants clés (notamment, des organismes gouvernementaux, des exploitants de petits réseaux d'aqueduc et des utilisateurs finals). En tout, les 18 projets de recherche du réseau font appel à 14 professeurs et collaborateurs provenant de sept universités de l'ensemble du pays. À l'appui de ces efforts, on compte des partenaires industriels, dont des fournisseurs et des experts-conseils en technologie, des municipalités, des organisations professionnelles et les organismes gouvernementaux concernés.

La University of British Columbia abrite le centre administratif du réseau.

Objectifs de la recherche

Le programme de recherche du RES'EAU-WaterNET est conçu pour relever les défis liés au traitement de l'eau potable dans les petites collectivités rurales en se fondant à la fois sur la taille de la collectivité (<2 000 habitants ou <500 raccordements municipaux) et sur la variabilité des sources d'eau dont elles disposent. Bien que la recherche soit principalement axée sur les collectivités ayant un système de traitement communautaire ou central, les technologies mises au point pourraient avoir de plus vastes possibilités d'applications pour les systèmes et les usagers individuels ayant des besoins en matière de traitement au point d'utilisation ou au point d'entrée.

Les projets de recherche du réseau se concentrent particulièrement sur :

  • la compréhension et la modélisation de la variabilité de la qualité des sources d'eau dans les petites collectivités rurales, ainsi que des incidences des sources d'eau sur le traitement de l'eau potable;
  • la mise au point de nouvelles technologies et de nouveaux processus robustes pour le traitement de l'eau dans les petites collectivités rurales. On mettra particulièrement l'accent sur les nouvelles technologies de traitement de l'eau par photocatalyse, par rayonnement ultraviolet et à base de membranes qui sont polyvalentes et conviennent à des applications dans les collectivités éloignées;
  • l'évaluation des technologies et pratiques existantes, en mettant l'accent sur la compatibilité et l'intégration de nouvelles technologies avec les pratiques existantes;
  • la projection des coûts de fonctionnement et des coûts d'immobilisation pour les technologies de traitement de l'eau, et l'élaboration de stratégies pour la prise de décisions et le fonctionnement du système;
  • la validation de technologies et la mise au point d'outils et de stratégies de transfert des connaissances connexes.

Résultats

Voici certains résultats clés et précis qui découleront des travaux de recherche du RES'EAU-WaterNET :

  • des technologies et processus « passifs » de traitement de l'eau, à la fois novateurs et rentables, notamment pour traiter les différents intrants dans les sources d'eau : les technologies de pointe que le réseau mettra au point et évaluera aideront à assurer que les Canadiens vivant dans les petites collectivités rurales sont en santé. Le réseau s'intéresse notamment aux processus et aux méthodes de traitement robustes et « passifs » qui éliminent ou réduisent la dépendance envers les produits chimiques dangereux et qui peuvent traiter des sources d'eau de différentes qualités.
  • des modèles sur la qualité et la variation des sources d'eau : divers modèles de prévision seront élaborés dans le cadre des projets de recherche du RES'EAU-WaterNET. Ces modèles lieront l'utilisation des sols à la qualité des sources d'eau dans des conditions climatiques présentant une variation saisonnière. Ils détermineront aussi la contribution de la variabilité de la qualité des sources d'eau aux sous-produits de la désinfection (SPD) et contribueront à cerner des stratégies opérationnelles pour des petits réseaux d'aqueduc afin de réduire la formation de SPD.
  • un manuel de référence pour l'adoption de technologies : ce manuel permettra d'éclaircir les options qui s'offrent aux gestionnaires de petits systèmes et aux décideurs concernés quant aux décisions à prendre, et ce, en utilisant un format algorithmique et une classification essentielle de la qualité des sources d'eau dans l'ensemble du Canada.
  • un outil d'aide à la décision pour le fonctionnement du système : les petits systèmes souffrent d'un manque chronique de personnel formé et qualifié. L'outil d'aide à la décision du réseau comblera les lacunes sur le plan des connaissances et constituera une ressource précieuse pour l'exploitation des installations de traitement des eaux.

Personnes-ressources

Madjid Mohseni
Chercheur principal
Tél. : 604-822-0047
Courriel : mmohseni@chml.ubc.ca

Keyvan Maleki
Directeur administratif du réseau
Tél. : 604-827-5963
Courriel : kmaleki@chml.ubc.ca

Site Web : This link will take you to another Web site www.reseauwaternet.ca


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.