Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau de recherche stratégique du CRSNG sur l'hydrogène (H2CAN) (2008 - 2013)

Défi

Un air plus pur, une eau plus limpide, des effets réduits du réchauffement de la planète et du changement climatique, un environnement plus sain et la durabilité économique – voilà autant d’avantages réalisables qui découleraient de l’utilisation généralisée des technologies de l’hydrogène. La mise au point de ces technologies, toutefois, exigera encore d’importants investissements et la résolution de difficultés techniques, qui ne sera possible que grâce à des activités continues de recherche et développement. Étant donné la faible densité de l’hydrogène, on doit en améliorer le stockage volumétrique et gravimétrique afin de s’adapter aux contraintes difficiles de l’industrie automobile en ce qui a trait à l’utilisation de l’hydrogène comme carburant de transport. L’hydrogène, en tant que vecteur énergétique, doit être produit et distribué de façon très efficace et à faible coût, et il doit être d’une qualité adéquate pour avoir des applications dans les piles à combustible. Comme tout autre combustible, l’hydrogène doit avoir une infrastructure de soutien qui satisfait aux exigences de sécurité appropriées et est acceptée par le public. Les propriétés particulières de l’hydrogène, toutefois, doivent être prises en considération dans l’établissement des règlements, des codes et des normes. Cela exige une meilleure compréhension du flux et de la dynamique de combustion de l’hydrogène, ainsi que de la sécurité et de la durabilité des matériaux de pointe utilisés dans les systèmes à hydrogène.

Structure du réseau

Le réseau de recherche stratégique du CRSNG sur l'hydrogène (H2CAN) est réellement pancanadien: il regroupe 26 chercheurs de premier plan, dont 6 titulaires d’une chaire du CRSNG, provenant de 13 universités, de 4 instituts du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et d’un laboratoire de CanMet, situés dans 7 provinces. Le réseau comprend des scientifiques de renommée internationale dont les activités portent sur tous les aspects du programme scientifique. Les activités de recherche sont divisées en trois thèmes: la production et la purification; le stockage; et l’infrastructure et la sécurité.

En 2008, le CRSNG a octroyé 5 millions de dollars sur 5 ans en fonds de recherche à H2CAN. Cette somme est égalée dans un rapport de 4 contre 1, par l’entremise d’activités de R et D connexes des chercheurs du réseau et des installations actuellement disponibles dans les établissements participants. Les contributions totales des partenaires industriels représentent 50 p. 100 du budget global du réseau, alors que les contributions en espèces annoncées représentent 35 p. 100 des contributions des partenaires.

Objectifs de la recherche

Le réseau s’emploiera à atteindre les objectifs à court terme de l’industrie, à savoir réduire les coûts en améliorant la technologie actuelle, et ses objectifs à long terme en matière d’innovation technologique: la mise au point de nouveaux procédés et matériaux. Il propose une approche systémique des technologies de l’hydrogène.

Les objectifs du réseau sont de surmonter les obstacles techniques à l’introduction des technologies de l’hydrogène en:

  • améliorant et en mettant au point des méthodes plus propres pour produire de l’hydrogène pur de haute qualité à plus faible coût à partir de déchets ou de ressources renouvelables;
  • accroissant la densité énergétique des applications de l’hydrogène en améliorant et en élaborant des stratégies de stockage à la fois pratiques et économiques au regard des applications à court terme et à long terme;
  • élaborant des stratégies sûres et efficaces en matière d’infrastructure afin de faciliter le déploiement des technologies de l’hydrogène.

Résultats

Le réseau aidera le Canada à maintenir sa position de chef de file mondial dans une technologie de base du 21e siècle en créant une masse critique de ressources, d’efforts et de compétences pour s’attaquer à certaines des difficultés techniques qu’il reste encore à résoudre avant l’introduction et la commercialisation des technologies de l’hydrogène.

La formation de personnel hautement qualifié (PHQ) est l’une des plus importantes activités du réseau: environ 65 p. 100 des fonds accordés au réseau sous forme de subventions sont destinés à appuyer la formation de PHQ. Ces investissements dans des activités de recherche, notamment le programme de stages du réseau, permettront de former les futurs scientifiques et ingénieurs qui façonneront l’avenir des technologies de l’hydrogène.

Personne-ressource

Richard Chahine
Tél.: 819-376-5011, poste 3588
Richard.Chahine@uqtr.ca
Site Web : This link will take you to another Web site www.h2can.ca


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.