Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Réseau canadien d'aquaculture intégrée multi-trophique du CRSNG (2009-2014)

Défi

Actuellement, environ la moitié de l’approvisionnement mondial en aliments d’origine marine provient de l’aquaculture. La production du secteur aquicole s’est intensifiée au cours des dernières décennies; de fait, c’est le secteur de production alimentaire qui connaît la croissance la plus rapide du monde. Cependant, l’aquaculture soulève des préoccupations d’ordre environnemental, économique et social. L’aquaculture multitrophique intégrée (AMTI) représente une solution innovatrice pour assurer la durabilité de l’environnement, la stabilité économique et l’acceptabilité sociale de l’aquaculture. Elle combine l’élevage d’une espèce nécessitant un apport de nourriture (p. ex., un poisson à nageoires), d’une espèce vivant de composés inorganiques (p. ex., des algues) et d’une espèce absorbant des composés organiques (p. ex., des suspensivores et des dépositivores). L’AMTI constitue donc une approche de gestion équilibrée des écosystèmes qui tient compte des caractéristiques du site, des limites opérationnelles, ainsi que des lignes directrices et des règlements en matière de salubrité des aliments.

Structure du réseau

Le Réseau canadien de l’aquaculture multitrophique intégrée (RCAMTI) du CRSNG est un réseau clé qui réunit des chercheurs ayant des compétences complémentaires et provenant de partout au pays : 26 scientifiques de huit universités, de six laboratoires fédéraux (Pêches et Océans Canada) et d’un laboratoire provincial (Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick), répartis dans six provinces. Les partenaires industriels sont Cooke Aquaculture Inc. sur la côte est et Marine Harvest Canada Ltd. et Kyuquot Seafoods Ltd. sur la côte ouest.

Objectifs de la recherche

L’objectif du réseau est d’approfondir les méthodes de l’AMTI en vue d’améliorer stratégiquement les systèmes de production d’aliments d’origine marine qui sont viables sur le plan économique. Le but ultime est d’élaborer des systèmes aquicoles que pourront adopter les partenaires industriels en vue d’atténuer de manière efficiente l’enrichissement organique et inorganique qui découle des opérations d’aquaculture nécessitant un apport de nourriture. Ces systèmes permettent la recapture active de ce matériel aux fins de son utilisation dans la production de cultures d’extraction ayant une grande valeur commerciale. Les travaux du réseau porteront en particulier sur les aspects suivants de l’AMTI :

  • le rendement du système en matière d’environnement et les interactions entre les espèces;
  • la conception et l’ingénierie du système;
  • l’analyse économique et les retombées sociales.

Résultats

Le RCAMTI adopte une stratégie multidisciplinaire et interdisciplinaire et comporte un solide volet de formation de personnel hautement qualifié en vue de produire de nouvelles connaissances sur d’éventuelles espèces d’élevage choisies en fonction de leurs caractéristiques en matière d’atténuation biologique et de leur valeur économique. Les producteurs aquicoles pourront ainsi adopter une approche écosystémique équilibrée et diversifier leurs produits. Les nouvelles techniques de culture et les progrès et conceptions technologiques et techniques renforceront la réputation du Canada à titre de producteur aquicole responsable. En plus de répondre aux questions liées aux domaines des sciences naturelles et du génie, le RCAMTI s’attaquera à des questions socioéconomiques et réglementaires qu’il faut résoudre pour assurer le développement complet du secteur.

Le RCAMTI créera des conditions qui augmenteront les débouchés économiques dans les régions rurales et côtières, notamment dans les communautés autochtones. Il garantira aux Canadiens un approvisionnement durable et de qualité en aliments d’origine marine et favorisera l’acceptabilité sociale du secteur aquicole et l’élaboration d’une politique publique en vue d’améliorer le processus décisionnel au gouvernement.

Personne-ressource

Thierry Chopin
Université du Nouveau-Brunswick
Tél. : 506-648-5507
Téléc. : 506-648-5811
tchopin@unbsj.ca
Site Web : This link will take you to another Web site www.unbsj.ca/sase/biology/chopinlab


Contactez-nous au 1-877-767-1767

Les gens. La découverte. L'innovation.